Centre-ville de Yaoundé : les inondations ressurgissent

Les récentes pluies ont entraîné une montée brusque des eaux au cœur de la capitale, en dépit des aménagements déjà faits par la Communauté urbaine.

A chaque pluie torrentielle, son lot de dégâts au centre-ville de Yaoundé. Des voitures et des motos noyées sous les eaux au cœur de la capitale camerounaise. Des maisons et échoppes éventrées par la furie des eaux sans compter les nombreux autres dommages. Après la forte pluie de mardi dernier, la ville offrait un triste spectacle. De l’Avenue Kennedy à la Voirie municipale le cœur de la ville affiche un visage peu reluisant. C’est que, des trombes d’eau ont fait déborder le Mfoundi de son lit obligeant certains Yaoundéens à retrousser leurs manches et leurs pantalons pour braver les flots. « Je me suis retrouvé piégé par les inondations alors que je faisais les achats pour le jeûne de Ramadan. Quand je suis sorti du magasin, l’eau m’arrivait au niveau des genoux. Heureusement que je portais une culotte, ce qui m’a permis de me retrouver de l’autre côté épargné par les eaux, non sans tracasseries. C’était pénible », fait savoir Alidou Baba, opérateur économique. Jeanne M., tenancière d’un commerce de vêtements dit être restée impuissante face à cette montée subite des eaux qui a englouti son véhicule. « Je me retrouve avec un moteur abîmé et d’autres pannes qui restent encore à déterminer. La boue s’est incrustée à l’intérieur de l’habitacle et tous les sièges sont à remplacer. Des dépenses auxquelles je ne m’attendais pas », déplore la dame.
Le lendemain matin, l’heure était au grand ménage forcé pour les commerçants de l’Avenue Kennedy. Tous avaient le cœur à l’ouvrage pour rétablir l’ordre en raclant au passage la boue et les détritus laissés par les inondations. « Nous ne sommes qu’au début de la saison pluvieuse et voilà qu’une pluie qui a duré à peine une heure de temps a envahi les lieux », s’insurge un commerçant. « C&rsquo...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category