Rencontres théâtrales universitaires : là où naissent des vocations

En dix ans, cette initiative a formé des comédiens, pour la plupart des étudiants de l’Université de Yaoundé I, aujourd’hui sollicités sur les planches à travers le monde.

Pour leur dixième anniversaire, les Rencontres théâtrales universitaires (RETU) annoncent un spectacle de « haute facture » dénommé « Solstice d’étain ». Ce sera le 15 avril prochain, dès 18h, à l’Institut français de Yaoundé. L’affiche de ce spectacle fait actuellement le tour des statuts WhatsApp et pages officielles Facebook de quelques comédiens locaux en vue. Alors que le spectacle est prévu dans deux semaines, les étudiants de la filière Arts du spectacle et cinématographie à l’Université de Yaoundé I s’arrachent les tickets d’entrée. 
Si chaque annonce des RETU fait courir, c’est que l’initiative privée se donne à voir tous les samedis du mois sur les planches de l’Institut français du Cameroun (IFC). Mis sur pied en janvier 2013 dans le cadre d'une convention entre l'Université de Yaoundé I et l'Institut français de Yaoundé, ce concept forme étudiants et artistes dans les différents métiers de scène : metteur en scène, comédien, éclairagiste, scénographe, costumier, ingénieur de son, accessoiriste, administration des spectacles, ingénierie des spectacles, etc. 
Les RETU dévoilent et promeuvent également les talents des étudiants dans les représentations scéniques majeures comme le théâtre, le stand-up, la performance, la danse, le body-art et le conte. Le but étant de renforcer la culture individuelle des apprenants en matière de réception des spectacles. Cependant, le financement des prestations...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category