Il faut trouver la formule gagnante

Le championnat MTN Elite One 2022-2023 s’est donc achevé sur le sacre de Coton sport de Garoua le 21 mai dernier au terme des play-offs de Douala. Un sacre qui confirme la domination du club sur le football local et qui met fin à une saison plutôt intense qui a tenu les amateurs en haleine jusqu’au bout. Dans la foulée de l’année précédente, le bilan est globalement satisfaisant car il faut reconnaître qu’en termes d’organisation, le calendrier est bien mieux maîtrisé et le retour des spectateurs dans les stades, dans une certaine mesure, est effectif. Bien sûr, les ajustements ne manquent pas et la question de l’arbitrage ou de la sécurité des acteurs sur les aires de jeu apparaît comme des ombres au tableau. Mais, il y a clairement du mieux et surtout la conviction que si chacun joue sa partition à son niveau comme il se doit, le championnat national d’élite ne pourra que s’améliorer autant sur le plan technique qu’organisationnel.
Et pour aller dans ce sens, il n’est certainement pas trop tôt pour exprimer des attentes avant le démarrage de la nouvelle saison concernant principalement le format de la compétition. Après deux saisons qu’on peut considérer comme transitoires et deux formules différentes lors des play-offs, il est peut-être temps de penser à revenir au championnat traditionnel avec des équipes s’affrontant en aller-retour. Ou alors de conserver l’idée d’une compétition en deux phases avec des play-offs mais sur une configuration claire. Soit des demi-finales croisées qui semblent plus convaincantes comme en 2022, soit l’idée du mini-championnat testée il y a quelques jours. Bref, il s’agit pour la Fecafoot, à travers son Conseil transitoire du football professionnel d’arrêter une formule définitive. Quelle qu’elle soit, en privilégiant forcément la performance de nos clubs dont certains sont appel&...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category