Retard de croissance

Les marques camerounaises de lait en poudre grandissent peu en nombre dans les rayons des places marchandes. Pourtant, tout à côté, les produits dérivés comme le yaourt et autres boissons lactées, le fromage, localement produits ont le vent en poupe. Au point où dans certains commerces, des rayons entiers leurs sont réservés. Toutefois, cette forte présence, d’ailleurs très appréciée par les consommateurs, ne doit pas occulter la situation pas si reluisante de la filière lait au Cameroun. 
En effet, à ce jour, le pays dépense encore des dizaines de milliards de F en devises chaque année pour importer le lait en poudre, nécessaire à la fabrication de ces aliments dérivés. C’est dire donc si les quantités de lait frais mises à disposition par les nombreux fermiers en activité à travers le pays n’est pas suffisante. Il est vrai que les vaches laitières locales ont une faible productivité, estimée en moyenne entre deux à trois litres de lait par jour. D’où les difficultés à tirer le maximum de profit de ces bêtes.  Mais heureusement, des initiatives sont engagées pour inverser la tendance. 
C’est ainsi que ces trois dernières années, l’Etat a importé près de 500 génisses montbéliardes (race mixte de vache)  d’Europe, pour booster la production laitière nationale. Et le projet semble prometteur, puisqu’en un an, des vaches mises à la disposition des éleveurs ont permis d’améliorer l’offre du lait cru au Cameroun, grâce aux 309 000 litres produits. Une initiative qui a engendré un chiffre d’affaires de plus de 123 millions de F. Sauf que le pays peut faire nettement mieux. En commençant par lever les contraintes qui empêchent d’atteindre les performances escomptées, en développant une véritable chaîne de valeurs.
D’abord, ne pas se focaliser uniquement sur ces vaches importées qui, parce qu’elles ne sont pas dans leur environnement d’origine, peuvent avoir des difficultés à être aussi productives que souhaité. Ensuite, amélior...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category