« Les bonnes critiques m’aident à améliorer la qualité de mes séries »

Ebenezer Kepombia, cinéaste.

Vous venez de rendre publique « La bataille des chéries » diffusée depuis le 28 août sur A+. Comment avez-vous vécu la transition entre « Madame...Monsieur » et cette nouvelle série Tv ?
Je produis depuis des années et chaque fois que je réalise une nouvelle œuvre, l’ambiance est la même. Il y a des gens qui aiment la nouvelle production et les nostalgiques qui estiment qu’il fallait de nouvelles personnes et d’autres qui estiment qu’il fallait reconduire tous ceux qui étaient dans la précédente production. Ça a été le cas quand j’ai fait « Ennemis intimes ». D’autres déclaraient qu’ils préfèrent « Foyer polygamique » alors que certains trouvaient qu’il y a de l’évolution et qu’on a donné la chance à de nouveaux acteurs. C’était la même chose lors de la transition entre « La reine blanche » et « Habiba ».

Le casting de cette nouvelle fiction réunit des acteurs d'expérience venus de la Côte d'Ivoire, du Benin et du Cameroun. Comment avez-vous réussi à gérer tous ces protagonistes de divers horizons ?
J’ai la chance d’avoir l’expérience dans la gestion des ressources humaines. Ma carrière d’enseignant avec la gestion des salles de classe m’aide dans le management du personnel sur mes productions. Parlant des stars, c’était très facile parce que ce sont avant tout des professionnels qui savent ce qu’il faut. Généralement, la gestion des stars sur un plateau est assez difficile, mais je n’ai pas trop ce problème parce que je suis expérimenté. Je sais parler aux acteurs et je recrute des professionnels qui savent se tenir. Par ailleurs, mes précédentes productions éblouissent la plupart des acteurs qui viennent travailler avec moi. Ils savent qu’ils bossent sur un projet qui va les valoriser. Je sais donner de la valeur à l’être humain. Mes projets pour la plupart, sont une vitrine pour beaucoup d’acteurs. Autant de choses qui facilitent le management de toutes ces grandes stars. La production s’est passée sans anicroche.

Comment appréciez-vous l'accueil réservé par le public ?
De façon générale, la série est très bien accueillie et bien appréciée. Les gens aiment la série et tout le monde en parle partout en Afrique. Il y a une grande euphorie sur les réseaux sociaux, dans les ménages. Pour quelqu’un comme moi qui aime faire des séries populaires, j’ai eu le résultat escompté. Tant que ma série est populaire, pour moi, c’est le plus important et c’est ma singularité. C’est le cas pour « La bataille des chéries » qui est un succès populaire. Le fait qu’on ait un casting panafricain a davantage contribué à ce résultat. 

On observe tout de même des avis contrastés. Beaucoup de téléspectateurs apprécient la série. En même temps, d'autres voix décrient des aspects tels que le maquillage, l'étalonnage...
Comme toute œuvre humaine, elle n’est pas parfaite. Même si la série est très bien appréciée, il n’en demeure pas moins qu’il y a des insuffisances parce que je ne suis pas parfait, ni omniscient. Je suis habitué aux critiques. Je les prends positivement et ça me permet d’avancer. Mais, il y a aussi des gens qui ne font pas des critiques, mais plutôt du sabotage. J’ai connu cela depuis le début de ma carrière. S’il fallait s’en tenir à certaines personnes, je ne devrais même pas faire ce métier. Curieusement, je suis parmi les gens sur lesquels beaucoup de Camerounais comptent pour faire avancer notre industrie. Je dis merci à tous ceux qui font de bonnes critiques parce que ça contribue à nous faire avancer. Et pour tous ceux qui sabotent, qu’ils sachent aussi que ça fait partie de mes denrées alimentaires depuis que j’ai commencé ce métier. 
De façon générale, nous essayons de nous améliorer au fur et à...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category