Arts plastiques : les paradoxes de la décolonisation

Le plasticien Julius Nkoma interroge le Cameroun post-indépendance à travers l’exposition « Dépendance » en cours au restaurant « La terrasse » à Yaoundé.

Le clivage tradition-modernité est une constance dans les œuvres de Julius Nkoma actuellement exposées au restaurant « La terrasse » au quartier Hippodrome à Yaoundé. 18 tableaux peints et quatre sculptures sur bois dévoilant la substance de l’exposition « Dépendance ». Des œuvres interrogeant la société camerounaise et africaine moderne au lendemain des indépendances et de la décolonisation. « Aujourd’hui, l’Afrique revendique une certaine décolonisation. Pourquoi revendiquer alors que nous sommes supposés être libres », s’est interrogé le plasticien durant le vernissage le 28 septembre dernier. 
Un questionnement fortement présent dans ce projet initié en 2020. On l’observe notamment dans le tableau « Entre-deux » illustrant l’Afrique historique asservie par la religion à travers les représentations d’un homme portant un masque traditionnel et d’un prélat. « Télescope » évoque le combat de l’émancipation noire avec un jeune assis sur sa culture et une souche d’arbre avec en arrière-plan l’urbanisation moderne galopante. « Discorde » présente un père pleurant sur un enfant. Une fresque à la double lecture de la figure protectrice, mais également de l’autorité parentale ayant commandité le crime perpétré sur le fruit de ses entrailles. Une dérive sociale que l’on voit également dans « Epistémicide ». Il y est dévoilé une sorte de chimère et des visages d’enfants baignant dans une mare de sang et appelant à l’aide. Un reflet de la violence sur les enfants sous le prisme de la liberté. « Quelle liberté quand on tue le futur ? », se demande à nouveau l’artiste. 
De ce travail de critique de la conscience et de l’inconscient du genre humain, il est à relever plusieurs constances : des personnages biomorphiques dans l’écriture des émotions, des teintes chaudes et froides, des décors urbains, des bornes en signe de repères histor...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category