Ordre des médecins : le docteur Fonkoua détaille son ordonnance

Le nouveau président du conseil de l’Ordre national des médecins du Cameroun a précisé les priorités de son mandat face aux médias ce 13 décembre à Douala.

 

Elu président du conseil de l’Ordre national des médecins du Cameroun (Onmc) le 9 décembre dernier à Yaoundé, le Dr Rodolphe Fonkoua était face aux médias ce mercredi 13 décembre à Douala. Au cours de cette toute première sortie médiatique, le promoteur de la polyclinique Idimed – qui a d’ailleurs accueilli l’échange – avait autour de lui le président de l’assemblée générale de l’Oncm, Dr Jules Ndjebet, élu également samedi passé, et le Dr Tidjo, conseiller.
Au menu de la rencontre avec les hommes et femmes de médias, les divers défis que compte relever le conseil de l’Ordre. Et pour commencer, celui de la restauration de la sérénité au sein de la corporation. « Le premier devoir », selon le Dr Fonkoua, est de « panser nos plaies, nos blessures, et Dieu sait qu’elles sont énormes », a déclaré le président du conseil de l’Onmc, sollicitant l’accompagnement des médias dans le sens de l’apaisement. « Je me suis donné comme engagement, dans les toutes premières semaines, de tendre la main à tous mes confrères (…) Nous sommes tous Camerounais ; si notre blessure se porte mal, les retombées seront catastrophiques pour tout le monde », a-t-il ajouté.
Autre challenge, restaurer l’image du médecin. « Depuis une quinzaine d’années, nous avons vu s’installer une dégradation progressive de l’image du médecin », déplore le président du conseil de l’Ordre, qui voit deux raisons à cet état de fait. D’abord, la fin du recrutement systématique des médecins formés par l’Etat. « Dans les tout prochains jours, nous allons discuter avec le gouvernement de cette question », a promis le Dr Fonkoua. Ens...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category