Unesco : la gratitude du Cameroun

Le ministre des Arts et de la Culture a exprimé la reconnaissance du pays mardi au sous-directeur général pour la Culture, Ernesto Ohone Remirez.

C’est une séance de travail fructueuse que le ministre des Arts et de la Culture, Bidoung Mkpatt, a eu avec le sous-directeur général pour la Culture à l’Unesco, Ernesto Ottone Ramirez, dans la soirée de mardi dernier. Il était question pour Bidoung Mkpatt d'exprimer les remerciements du gouvernement à l'Unesco pour les assistances financière et technique accordées au Cameroun. La reconnaissance du Cameroun a également été exprimée pour la mise en œuvre des projets Peacebuilding Fund « Multiculturalisme » et Education Cannot Wait développés par le bureau régional de l’Unesco à Yaoundé. Les deux projets ont une forte composante éducation artistique et culturelle. Le ministère des Arts et de la Culture, tout comme les ministères sectoriels en charge de l’Education et de la Jeunesse, leur accorde un intérêt particulier. Bidoung Mkpatt a plaidé pour leur extension sur l’ensemble des quatre aires culturelles du Cameroun. Jusqu’à présent, lesdits projets ont pris corps dans les aires culturelles Grassfields et Sawa. Il reste à développer l’expérience dans les aires Fang-Beti et Soudano-sahélienne. « La couverture de ces deux aires doit être une des priorités de l’année 2024 à traiter avec le bureau régional de l’Unesco à Yaoundé. Nous allons faire le suivi pour que ces projets deviennent une réalité dans les aires concernées », a promis Ernesto Ottone, confiant que les budgets sont disponibles pour ce faire.
Autre dossier apporté par le ministre des Arts et de la Culture à l’audience : la structuration du mouvement artistique et culturel national. Projet à volet éducation culturelle et artistique très important. « C’est une structuration très intelligente. Dans un pays, l’association des artistes n’est pas une chose commune. L’idée de fédérer au niveau local, régional et national vous permet de mieux asseoir les politiques publiques qui ne seront plus axées sur les individualités, mais sur les besoins et nécessités communautaires.  Nous vous accompagnerons pendant l’installation de ce processus. C’est une approche qui peut donner des résultats en très peu de temps sur le plan socio-culturel », a assuré l’officiel onusien de nationalité chilienne
Le ministre Bidoung Mkpatt a également salué le choix du Cameroun pour le projet pilote financé par le Québec sur l’environnement numérique.  Et réitéré le souhait du pays de b&eacu...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category