Routes, ponts et assainissement : un savoir-faire éprouvé

En Chine, les projets sont en grande partie portés par le groupe China Communications Constructions Company. L’entreprise a accepté d’ouvrir ses portes aux médias.


C’est à bord d’un grand bateau de la China Communications Constructions Company (CCCC) que le reporter de CT et d’autres journalistes africains dans le cadre du programme « Travelog in China » naviguent sur le lac Taihu ce 22 mars 2024. Destination, le navire plateforme intégré intelligent pour le dragage écologique du premier grand lac du delta du fleuve Yangtze en Chine, à cheval entre les provinces de Jiangsu et de Zhejiang. L’étendue d’eau a une superficie d’environ 2 400 kilomètres carrés et une capacité de stockage d’environ 4,4 milliards de mètres cubes. C’est le troisième plus grand lac d’eau douce de Chine, dans l’une des zones les plus densément peuplées. Il est entouré du plus grand nombre de grandes villes en Chine.
Au regard de la couleur grisâtre de l’eau (due à la pollution), l’on apprend par les responsables de la société CCCC Tainhe Machinery and Equipment Manufacturing Co.,Ltd, que cette usine sur eau a pour mission de traiter les eaux résiduelles. Après quelques minutes de promenade sur le lac qui laisse entrevoir le beau paysage des côtes, des bateaux de pêche, le groupe arrive sur le grand navire. Cette usine de dragage intelligent et environnemental a une longueur totale de 56 mètres, une largeur de 7,9 mètres, une profondeur de 2 mètres, un tirant d’eau de 1,2 mètre, une profondeur maximale de creusage de 14 mètres et peut déblayer 600 mètres par heure. Ces informations, c’est Zhang Lei, Directeur général adjoint du projet qui les fournit. En ajoutant que la plateforme d’équipement comprend, en plus du navire de dragage intelligent, le navire d’enlèvement des impuretés et de régulation, le navire d’assèchement et de réduction de capacité. Et tout au-dessus du navire, se trouve un centre de contrôle. Le système automatique qui n’a pas vraiment besoin de main d’œuvre contrôle le fonctionnement de tous les équipements.  Selon le chef du projet, la purification de ces eaux en améliorera continuellement la qualité et réduira la prolifération d’algues dans le lac Taihu.
Le 23 mars 2024, la CCCC a tenu à faire voir un autre projet tout aussi grand et important. Il s’agit du pont Changtai de Yangtsé en construction depuis le 1er septembre 2019. Une fois sur les hauteurs du pont (350m) par le biais d’un ascenseur, l’ingénieur fait comprendre que 312 câbles soutiennent les deux tours principales du pont. La longueur du plus gros câble étant de 633,5 mètres avec un poids maximal de 103 tonnes. Ce pont en constructi...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category