Développement technologique : un équipement innovant réceptionné

Le turbidimètre infrarouge développé par un chercheur camerounais a été présenté hier à Yaoundé au ministre en charge de ce secteur, Fuh Calistus Gentry.

A priori, il s’agit d’une invention abstraite. Pourtant elle pourrait avoir un impact positif sur le contrôle-qualité des produits que les populations consomment au quotidien. En effet, le turbidimètre infrarouge pour solutions aqueuses réalisé par l’Ecole nationale supérieure des sciences agro-industrielles (Ensai) de l’Université de Ngaoundéré est un équipement qui permet de mesurer ou déterminer la concentration de la matière en suspension qui engendre son trouble. Les tests effectués grâce à cet outil permettent d’évaluer la dispersion ou l’écart d’une matière en suspension ou dissout par rapport au standard reconnu. C’est donc les prototypes de ce dispositif, fruit du partenariat entre l’Ensai et le ministère de l’Industrie, des Mines et du Développement technologique (Minmidt), qui ont été réceptionnés hier, 24 avril par le ministre Fuh Calistus Gentry des mains de Ejoh Richard, directeur de l’Ensai. La version portative intègre une batterie pouvant permettre de réaliser des mesures non-stop pendant plus de trois semaines et la version industrielle automatisée est accompagnée d’un software de suivi en ligne. 
L’évènement d’hier est donc l’aboutissement d’un processus qui a démarré depuis plusieurs années. Entre temps, des récompenses ont été gagnées dont le premier prix aux journées technologiques organisées par le Minmidt en 2016 et un autre au Apsa Challenge For science and Technology en Ethiopie deux ans plus tard. « Globalement, le turbidimètre infrarouge que nous proposons est un équipement intégré qui permet à l’usager d’analyser, de déterminer en une seule mesure, la concentration des particules dans une suspension aqueuse donnée», explique Dr Tchami, à l’origine de cette trouvaille. Il a également appris à l’assistance lors de sa présentation que les potentiels utilisateurs de cette innovation peuvent être les industries brassicoles, les laboratoires analytiques de contrôle-qualité, les laboratoires de recherche et laboratoires didactiques, le ministère de l’Eau et de l’Energie et l&r...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category