Produits phytosanitaires : de nouvelles homologations en cours

La 36e session ordinaire de la Commission nationale d’homologation de ces intrants et de certification des appareils de traitement s’est tenue vendredi dernier à Yaoundé.

60 dossiers d’homologation de pesticides, six dossiers de certification d’appareils de traitement et 14 demandes de renouvèlement d’homologation sont sur la table de la Commission nationale d’homologation des produits phytosanitaires et de certification des appareils de traitement. C’est dans le cadre des travaux de la 36e session ordinaire de ladite commission tenus vendredi dernier à Yaoundé sous la présidence du ministre de l’Agriculture et du Développement rural (Minader), Gabriel Mbaïrobé. Lors de cette séance de travail, le Minader a souligné qu’il reste « préoccupé par le nombre élevé d’acteurs de la filière phytosanitaire qui ne respectent pas délibérément la réglementation et les procédures en vigueur dans notre pays, ainsi que par le foisonnement sur nos marchés de nombreux produits phytosanitaires non homologués, de contrefaçon, de contrebande ou interdits à la vente ». Ceci dans un contexte où les principaux partenaires commerciaux du Cameroun, notamment l’Union européenne, durcissent leur législation en ce qui concerne la limite maximale des résidus sur les produits agroalimentaires.
Comme l’a mentionné Jeannot Ghislain Mbourou, directeur général du Comité inter-Etats des pesticides de l’Afrique centrale, « l’agriculture aujourd’hui est une activité essentielle pour nous communautés. Il faudrait que nous sachions produire ce que nous consommons et consommer ce que nous produisons. Il faudrait qu’on regard...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category