Crimes terroristes dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest : le temps de la Justice

A côté des autres mesures prises par le gouvernement avec l’appui de ses partenaires, l’action judiciaire, notamment contre les commanditaires tapis à l’étranger, se présente comme une arme efficace.

 

Depuis 2017, les médias classiques, les réseaux sociaux et les organisations non gouvernementales (ONG) rendent compte régulièrement des atrocités commises par des bandes armées dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest. Ces terroristes n’hésitent pas à mettre en scène, filmer et diffuser leurs actes de barbarie pour alimenter leur propagande. Ce qui se passe dans ces régions où des entrepreneurs de la guerre veulent rendre la vie impossible choque la conscience collective. Et les effets de cette crise n’y sont pas cantonnés. Certaines régions voisinent sont aussi victimes d’attaques sporadiques (l’Ouest surtout) et des dizaines de milliers de personnes ont dû abandonner tout derrière elles, devenant de ce fait des déplacés internes à la charge, pour beaucoup, des communautés d’accueil et les pouvoirs publics. Le 22 février dernier à Yaoundé, la parole a été donnée à ceux et celles qui ont subi et vécu des horreurs marquées à jamais dans leur chair : membre amputé, visage défiguré, blessures par balles ou par armes blanches, parent ou conjoint violemment assassiné, enfant tué, kidnapping contre demande de rançon, biens personnels détruits, traumatismes psychologiques, etc. Le public a écouté des récits qui glacent le sang et a pu mieux cerner que ce que subissent les populations de cette partie du pays.
Il a donc fallu du courage à ces hommes et femmes pour braver leur tristesse et leur peur, afin de s’exprimer ainsi en public, à la faveur d’une conférence de presse organisée par Me Emmanuel Nsahlai, avocat camerounais qui traque depuis 2022 les commanditaires des atrocités évoquées plus haut. Et perpétrées par des personnes aux agissements inhumains. Sur le terrain, les forces de défense et de sécurité rétablissent peu à peu l’ordre. Plusieurs combattants sécessionnistes capturés vivants répondent également de leurs actes devant la justice. Mais, soigner le mal à la racine exige d’engager également des poursuites judiciair...

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category