Les bons résultats ont un coût

La sécurité routière constitue un défi prégnant au Cameroun impliquant de nombreux acteurs : État, collectivités locales, associations, entreprises, chercheurs, professions liées à l’automobile et assurances…  Au fil des vingt dernières années, de nombreuses dispositions ont été adoptées, généralisées ou renforcées pour infléchir la courbe des accidents sur nos routes. Avec des résultats mitigés sur le terrain. Clair que l’on peut faire mieux !
A commencer par l’application rigoureuse de l’ensemble de ces mesures, ainsi que leur suivi-évaluation. D’abord le respect des règles de conduite automobile. Il suppose une augmentation forte des contrôles routiers, un traitement plus rapide et plus systématique des infractions routières, une formation du conducteur et une sensibilisation permanente de l’usager de la route sur le fondement desdites règles. Des contrôles automatisés (radars fixes notamment) capables de relever toutes les infractions à la réglementation sur les vitesses maximales autorisées, le respect des distances entre les véhicules et les signalisations imposant l’arrêt des véhicules doivent donc être instaurés sur l’ensemble du territoire. Certains comportements délinquants (conduite en état d’ivresse, non-port de la ceinture de sécurité, défaut de casque, utilisation du téléphone portable pendant la conduite) devront entraîner une aggravation des peines : grand remède à utiliser si l’on veut véritablement briser les résistances au respect des règles sur les routes. L’application des peines devrait être aussi plus sévère pour les blessures et homicides involontaires et les multirécidivistes. Notamment avec la suspension du permis de conduire. Une mesure facile à appliquer si le système est informatisé, centralisé et fermé à la corruption. Plus de concentration sur le contrôle du taux d’alcoolémie et de la consommation de produits stupéfiants par les automobilistes est également nécessaire. 
Il faut ensuite assurer la promotion des véhicules plus sûrs : détermination de l’âge de ceux autorisés à circuler, état, équipement en outils d’aide à une conduite plus apaisée tels que les limiteurs-régulateurs de vitesse contrôlables ...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category