Promotion de la paix au Cameroun : les musulmans prient à Yaoundé

La cérémonie a eu lieu vendredi soir dans le cadre de la rupture collective du jeûne du ramadan en présence du ministre de l’Administration territoriale, Atanga Nji Paul, qui y représentait personnellement le chef de l’Etat.

La salle de convivialité du Musée national de Yaoundé, et même les jardins de ce vaste espace au cœur de la capitale camerounaise ont connu une ambiance particulière vendredi soir. C’était au cours de la première édition de la rupture collective du jeûne du ramadan. L’initiative du Conseil des imams et dignitaires musulmans du Cameroun (Cidimuc) a été particulièrement courue. Membres du gouvernement, du corps diplomatique, dont le nonce apostolique au Cameroun, S.E Mgr José Avelino Bettencourt, de nombreuses personnalités, des anonymes s’y sont donné rendez-vous. Au milieu de cet aéropage, le ministre de l’Administration territoriale. Atanga Nji Paul y représentait le président de la République. Une dizaine de minutes ont suffi à l’imam Harouna Mohaman Aboubakar, de la Grande mosquée centrale de Yaoundé pour dire la prière de circonstance. Au centre de sa prise de parole, la paix au Cameroun et la promotion du vivre-ensemble, si chères au président de la République, Paul Biya.
En prenant la parole à son tour, le coordonnateur général du Cidimuc, Dr Moussa Oumarou, a indiqué que l’initiative vise la promotion du dialogue interreligieux. « Notre initiative de rupture collective du jeûne du ramadan qui se veut inclusive, vise essentiellement à célébrer entre musulmans, non musulmans, les bienfaits du mois béni du jeûne ...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category